Rechercher
  • L'envol de la Grue

C’est l’été saison du cœur

Ma salade de lentilles, façon taboulé


Voici une autre recette de printemps et déjà d’été, puisque suivant le calendrier chinois, nous entamerons l’été vers le 5 mai.


Le moment est venu, si le temps le veut bien, surtout chez nous 😜 des pique-niques et pour cela, je vous présente ma nouvelle recette de salade de lentilles façon taboulé. Les lentilles vertes, en salade, ont souvent un côté austère.

Assaisonnées avec une belle quantité de menthe et de persil ciselés, mais aussi de tomates cerises, oignons frais et jus de citron, elles en gagnent en parfums, en acidité et en fraicheur.

Les ingrédients de cette recette vont être très propices à nourrir le sang, ce qui en fait un plat, inspiré de la culture libanaise, excellent pour la santé, surtout pour les personnes dites en « vide de sang », dans le vocabulaire de la Médecine Traditionnelle Chinoise, c’est à dire souffrant d’anémie, mais pas que… la qualité, plus que la quantité de sang (nourriture du corps) est un peu faible, créant des symptômes comme fatigue, insomnie, vertiges, crampes, palpitations, picotements dans les mains, vision trouble... Ceci est plus courant chez les femmes qui perdent du sang tous les mois avec leurs cycles, surtout si les règles ont tendance à être hémorragiques, mais aussi chez les femmes végétariennes, car, ne consommant pas de protéines animales, elles auront plus de mal à nourrir leur sang.

En effet, suivant les principes de la Diététique Chinoise, il faut du sang pour nourrir le sang.

Les lentilles, le persil pourront favoriser le sang.

En tous les cas, cette salade sera une bonne alternative pour nourrir le sang ! je suis végétarienne 😃

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

*~*~* ADHO MUKHA SVANASANA *~*~* Bénéfices : - Soulage la gastrite, l'indigestion, l’acidité et les flatulences - Améliore la flexibilité de la colonne vertébrale - Soulage les maux de dos - Corrige l

La pratique du Yoga sollicite fermement le corps, et développe la capacité à se concentrer sur le corps (mouvement, placement, sensations) afin que « la pratique soit méditative quelque soit la séquen