Rechercher
  • L'envol de la Grue

Manger des aliments noirs pour ne broyer pas broyer du noir suite du cours de qigong de mardi soir �

La Diététique Chinoise fait partie intégrante de la Médecine Traditionnelle Chinoise, au même titre que l’acupuncture, la moxibustion, le massage Tuina, la pharmacopée, le Qi Gong, la méditation… ou comment se soigner en mangeant correctement, mais aussi comment se soigner en respirant, en faisant de l’exercice, en se reposant, en se cultivant, en faisant l’amour, en partageant avec ses amis, en soignant l’espace de son corps et de sa maison…La Médecine Traditionnelle Chinoise s’est intéressée depuis des centenaires, voir millénaires à comment entretenir la vie, la santé « Yang Sheng » pour ne pas tomber malade, et si possible devenir immortel !


Sun Si Miao, célèbre médecin chinois ayant vécu de 581 à 682 après JC, disait : « Celui qui ne sait pas manger ne sait pas vivre ». La Diététique Chinoise est une diététique avant tout de bon sens, qui a la particularité de prendre appui sur les concepts taoïstes du Yin et du Yang et des 5 éléments ; grâce à l’observation de la nature et de ses phénomènes, l’Homme, étant considéré comme trait d’union entre le Ciel et la Terre, en lien avec les cycles naturels des lunes, des marées, des saisons, devra si possible écouter ce que la nature lui raconte, s’adapter aux températures et attaques externes et manger ce qu’elle lui donne dans la saison, si possible des produits de sa Terre, de son propre terroir.


Livre des Rituels (1121 à 222 av JC) :


« Les règles prescrivent de se conformer aux saisons de l’année, d’offrir aux repas des produits du pays où l’on est, de s’accommoder aux désirs de l’Esprit, aux inclinations de l’homme, à la nature des choses. Ainsi, chaque saison aura des productions particulières, chaque terrain des plantes favorites, chaque homme ses mets qui lui conviennent.


Ce que la saison n’a pas produit, ce que le sol n’a pas nourri, un homme sage ne l’offre pas. Si les habitants d’une montagne aride offraient du poisson, si les habitants du bord d’un lac offraient des sangliers, un sage dirait qu’il ne connaît pas les règles de santé.


Avec la Diététique Chinoise, on est souvent perdu. Cela semble compliqué pour beaucoup de réfléchir en fonction des natures, saveurs, tropismes des aliments (carte d’identité des bienfaits des aliments) sans aller chercher dans un livre. Pourtant les couleurs des aliments donnent déjà un sacré repère par rapport aux organes et à la saison. Les couleurs sont déjà le signe de pouvoirs thérapeutiques, car souvent en lien avec leurs nutriments et antioxydants.


Dans la théorie des 5 éléments, à chaque élément est associé une couleur qui correspond à la fois à la vibration de l’organe associé (on pourrait aussi lui relier une vibration sonore), mais aussi assez étonnamment à la couleur des aliments que l’on trouve en majorité dans cette saison.


L’hiver est le moment du repli sur soi, où la petite graine (l’énergie vitale, le Jing logé au niveau des Reins) se recroqueville sur elle-même et en se reposant, elle en profite pour reprendre des forces, pour pouvoir renaitre à elle-même au printemps. L’hiver correspond au Rein, chaudière du corps, réserve de l’Energie du Ciel Antérieur, de la transmission et de la reproduction, des mémoires anciennes et de toutes les peurs, peur de la mort, de manquer, d’être abandonné…Sa couleur associée est le noir. Le noir est mystérieux car ce n’est à la fois pas une couleur et un mélange de toutes les couleurs, car il prend très peu la lumière. Il pourrait évoquer l’ombre, la nuit, le deuil, la tristesse et le respect, mais aussi le mystère, le néant, le vide, la sagesse et la vacuité. L’hiver, selon le calendrier chinois, commence vers le 8 novembre pour finir début février, avec le Nouvel An Chinois qui correspond au printemps et à la renaissance. Le milieu de cette période est le 21 décembre, solstice d’hiver qui marque la nuit la plus longue et en même temps, bascule du Yin vers le Yang, le début des jours qui rallongent et du retour de la lumière, vers des jours meilleurs… A chaque saison correspond une couleur La couleur verte est associée au Bois, au Foie, au vent, à la colère, aux yeux, aux tendons, à la nature tiède, à la saveur acide, à la texture élastique… Le rouge (comme la tomate, le piment, la cerise, les fruits rouges, la pastèque, la viande rouge…) est la couleur du Feu, du Cœur, de la chaleur, de la joie, de la langue et des vaisseaux sanguins, et associé pour l'aliment à la nature chaude, à la saveur amère, à la texture fibreuse… Le jaune (comme le maïs, la carotte, le potiron, la patate douce, la pêche, l’œuf…) est la couleur de la Terre, de la Rate, de l’humidité, de l’excès de réflexion, de la bouche, des chairs et les muscles, et associé pour l'aliment à la nature neutre, à la saveur douce, à la texture charnue… Le blanc (comme la poire, le navet, le champignon, le chou rave, le fenouil, le pâtisson, l’oignon, le riz, le haricot blanc, le tofu, le lait, le poisson…) est la couleur du Métal, du Poumon, de la tristesse, du nez et de la peau, à la nature fraiche, et associé pour l'aliment à la saveur piquante, à la texture croquante… Le noir (comme le haricot noir, le sésame noir, le champignon noir, l’algue, la moule, la sauce soja…) est la couleur de l’Eau, du Rein, du froid, de la peur, des oreilles et des os, à la nature froide, et associé pour l'aliment à la saveur salée, à la texture molle… Bien-sûr, cela ne veut pas dire qu’il faudra manger surtout des aliments de couleur rouge en été, ou des aliments de couleur noire en hiver.

Comme je vous le répète souvent, il faut manger de tout, le plus varié et coloré possible. Mais en revanche, la couleur donnera peut-être une piste pour connaître l’organe prédestiné. Voici ma farandole d’aliments de couleur noire et leurs liens avec le Rein ! Le haricot noir est de nature neutre, de saveur douce, de tropismes Cœur/ Foie/ Reins. Selon la « théorie des signatures » qui dit qu’il y aura toujours un lien entre la forme de l’aliment et son organe ciblé, ce haricot sec a non seulement une forme qui rappelle un rein, mais en plus, il en a sa couleur, le noir, il va, par conséquent, avoir une action encore plus ciblée pour tonifier l’énergie des Reins, la « chaudière » du corps, ce qui en fera un aliment de prédilection, en hiver, pour tonifier l’énergie, traiter les lombes, et la fatigue chronique. Etant de tropismes Reins et Foie, son action portera aussi sur le Yin du Rein, pour chasser le Vent, activer le sang et éliminer l’Humidité, ce qui permettra de renforcer les os, les ligaments, les tendons et de traiter les « Bi », les rhumatismes, mais aussi, comme toutes les légumineuses de favoriser la diurèse, ce qui le rend intéressant pour traiter les œdèmes et le surpoids. La lentille Belluga (de couleur noire) est de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Rate/ Reins/ Cœur. Plus que toute autre lentille, car de couleur noire, elle va enrichir le Jing, l’essence des Reins, tonifier le Qi et nourrir le Sang. Les lentilles sont préconisées pour le développement du fœtus, traiter l’anémie, les crampes. Elles régulent le Qi du Cœur et font baisser le cholestérol et la glycémie. Comme toutes les légumineuses, elles éliminent l’humidité et favorisent la diurèse. Très intéressantes donc pour les diabétiques (avec un IG bas) et pour favoriser l’amincissement ! Pour en savoir plus sur les bienfaits des lentilles La pâte miso est un ingrédient de base de la cuisine japonaise (mais aurait ses origines en Chine, il y a 2500 ans) à base de graines de soja fermentées. Elle est de nature fraiche, de saveur douce (et sûrement salée), avec un tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin/ Rein, elle aura une action très intéressante pour favoriser la digestion, pour équilibrer la flore intestinale, traiter les brûlures gastriques et inflammations du côlon, et même un rôle anti-infectieux (contre les effets toxiques de l’alcool, du tabac et même en protection contre la radioactivité). Elle tonifie le Rein, traite les douleurs de lombes. Elle agit aussi contre les troubles de la ménopause, pour calmer les bouffées de chaleurs et transpirations nocturnes. C’est aussi un puissant antioxydant, reconnu en prévention contre le cholestérol, des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers. La sauce de soja est un condiment liquide à base de pâte de soja. Elle est de nature froide et de saveur salée, de tropismes Rate/ Estomac/ Rein. Elle tempère et harmonise l’Estomac. Elle tonifie le Rein et les lombes. Elle élimine la toxicité, pour prévenir les intoxications alimentaires. Le sarrasin (ou blé noir)est de nature fraîche, de saveur douce, de tropisme Rate/ Estomac/ Gros Intestin, renforce la Rate, tonifie le Qi comme toutes les céréales et élimine l’humidité et l’humidité/chaleur (gastro-entérites, cystites, leucorrhées). Le riz noir » porte sûrement son nom de « Vénéré » en Italie, car il a plus de bienfaits et de nutriments encore que le riz blanc pour tonifier le Qi, et sûrement l’essence des Reins, notre vitalité originelle. Le riz sauvage est de nature fraiche, de saveur amère et douce. Il tonifie le Rein et la Vessie et favorise la diurèse. Le raisin noir, étant de nature neutre, de saveur douce et acide, de tropismes Poumon/ Rate/ Rein/ Foie (les 3 foyers) va tonifier le Qi et le Sang (grand tonique du Sang) et renforcer la volonté (Josette Chapellet, mon mentor, disait que cet aliment était l’équivalent du point d’acupuncture 52V). Il traite la fatigue, l’insomnie, les transpirations nocturnes ou spontanées, l’anémie, le surmenage… Comme tous les fruits, il génère les liquides, apaise la soif. Il humidifie le Poumon et traite la toux par vide de Yin et sécheresse. C’est un petit laxatif doux. Il fortifie les tendons et les os, et traite les douleurs articulaires et les rhumatismes, les douleurs de lombes et de genoux. Ayant un tropisme Rein, il traite tous les troubles urinaires, quelle qu’en soit la cause, mais aussi l’œdème. Le sésame noir est de nature neutre, de saveur douce, avec un tropisme Foie/ Reins/ Gros Intestin. C'est le "sésame", c'est le cas de le dire, des superaliments de couleur noire. De par cette couleur, il va tonifier les Reins, mais aussi le Foie. C’est un des aliments les plus thérapeutiques et puissants en Diététique Chinoise, car on dit qu’en plus de renforcer le Jing des Reins, son essence, il va aussi nourrir les 5 organes, donc avoir une action sur tous les organes, le corps en entier, pour tonifier l’énergie et agir sur la fatigue chronique, les vertiges, les acouphènes, les troubles de la vision, les douleurs et faiblesses des lombes. Il va aussi consolider les os et les tendons. Il nourrit et embellit la peau, les cheveux, évite la chute et le blanchissement précoce des cheveux. En bref, ce serait un très bon remède pour la longévité, contre le vieillissement. Comme tous les oléagineux, Il lubrifie aussi les intestins et traite la constipation. Le champignon noir est de nature neutre, de saveur douce et salée, de tropisme Estomac/ Poumon/ Gros Intestin. Il a plutôt une action pour nourrit le Yin du Poumon (traite la toux sèche), de l’Estomac et du Gros intestin (traite la constipation par sécheresse). Il harmonise le sang et arrête les saignements. De par sa couleur noire, comme beaucoup d’aliments noirs ou violets, cela en fait un bon stimulant de l’immunité, pouvant restaurer le Jing des Reins, et empêcher le vieillissement cellulaire. Il pourrait aussi empêcher l’apparition de tâches noires de vieillissement. Les algues sont de nature froide, de saveur salée, de tropisme Poumon/ Estomac/ Foie/ Reins. Elles transforment l’humidité et les glaires (le Tan), contrairement aux produits laitiers qui en produisent. On dit que la saveur salée ramollit ce qui est dur, traite les kystes et les nodules, fait diminuer les goitres : l’algue va avoir exactement cette fonction-là, en plus de fournir plein de très bons nutriments. Elle prend soin de la thyroïde, favorise la diurèse, traite les infections urinaires et les œdèmes. La moule est de nature tiède, de saveur salée, a un tropisme Foie/ Reins. Elle nourrit le Sang du Foie et le Jing des Reins. Elle nourrit le Yin et le Yang du Rein, calme les transpirations nocturnes et les troubles de la ménopause. Elle active le Sang et traite les douleurs abdominales post-partum. Elle traite l’impuissance. Elle est aussi recommandée contre l’hypertension artérielle, le goitre, les problèmes d’hypothyroîdie. L’huitre est de nature froide, de saveur salée et douce. Elle a un tropisme Foie/ Rein/ Cœur. Elle tonifie le Yin, clarifie la chaleur vide, traite les bouffées de chaleur et les troubles de la ménopause. Elle calme le Shen, fait descendre le Yang du Foie, traite l’irritabilité, les angoisses, les palpitations, les vertiges et l’insomnie. Il existe aussi une célèbre recette d’huitres pochées dans un bouillon de coquilles d’huitres, pour traiter la ménopause et l’hypertension artérielle. On pourrait aussi évoquer la trompette de la mort comme champignon, le caviar ou l’encre de seiche qui ont sûrement aussi des pouvoirs magiques sur le Rein,

le charbon végétal très en vogue en ce moment dans les boulangeries, mais aussi les aliments de couleur foncée, surtout de couleur violette, comme la patate douce violette, la pomme de terre vitelotte, les myrtilles, les mûres sauvages qui ont pour moi des bienfaits proches des aliments de couleur noire, grâce à leurs anthocyanes, super antioxydants… mais ce sera le sujet sûrement d’un prochain article. Régalez-vous bien avec des aliments de couleur noire qui ont, comme vous le voyez de sacrées vertus ! voilà les zamis de L’envol de la grue qigong des reins jusqu’en février ⛩okkkkket pour Yoga et bien torsions et savasana 😉🕉


72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

✨ RESPIRATION CONSCIENTE ✨ Le nez a un côté droit et un côté gauche ; nous utilisons les deux pour inspirer et expirer. Ils sont en fait différents : la droite représente le soleil et la gauche représ